Critiques et entrevues

Sous la jupe
Recueil de nouvelles
aux Éditions David d’Ottawa 2013
Finaliste au Prix Trillium, Ontario 2014 Finaliste au Prix littéraire Le Droit 2015

Un beau livre grand format comprenant quatorze reproductions de peintures (de Suzon Demers), un livre à la prose légère traitant de sujets graves. Deux fois quatorze petits bonheurs auxquels on ne peut reprocher que de passer trop vite.

—  Sébastien Lavoie, Lettres québécoises, automne 2014

Pour Ghyslain Charron, professeur de philosophie à l’Université d’Ottawa, maintenant retraité, « les histoires correspondent parfaitement aux tableaux : ils se renvoient les uns aux autres et forment un tout très bien écrit. La femme est partout, présente dans différentes situations : ce sont des femmes qui ont du caractère et qui savent où elles vont. […] Ce sont vraiment deux œuvres autonomes : les peintures et les textes. Par contre, il y a vraiment une fusion entre les deux. Une couleur, un ton qui fait comprendre comment les deux se répondent et se complètent ».

—  Myriam Bourdeau-Potvin, La Rotonde, 21 octobre 2013

Exposition Galerie Montcalm
Théâtre! lorsque tu nous inspires
Entrevue TFO, 2004

Exposition Galerie Montcalm -Théâtre! lorsque tu nous inspire
Entrevue Radio-Canada, 2004




Artiste de la semaine 

selon Paul Gesell du Ottawa Citizen, 2004

Témoignages d’autres artistes

Pénétrer dans l’univers de Suzon Demers, c’est entrer au coeur même de l’humanité, par le biais d’âmes théâtrales silencieuses, pourtant bien vibrantes […] ses toiles font écho à sa quête intérieure: elles affichent son questionnement et son empathie. L’abandon et la sincérité que cette artiste peintre déploie dans ses oeuvres nous troublent. 

Annick Léger, comédienne, Préface, Des planches à la palette, 2004

Suzon Demers exploite des couleurs vives, voire féroces; un rythme endiablé se dégage des formes et des lignes proposées; et, surtout, par-dessus tout, elle imagine des figures parfois grotesques, parfois déformées par un trop-plein d’émotion.

Joël Beddows, Directeur artistique

Théâtre la Catapulte, Introduction, Des planches à la palette, 2004

Témoignages des médias

Life’s drama staged on canvas

Plays should not tell you too much about a character or a plot-line. That’s what imagination is for. A good playwright makes his or her audience work. Demers’s paintings operate in a similar way. 

They force you to write your own script.

Paul Gessel, The Citizen, Ottawa, September 16, 2004

De la scène à la toile

Suzon Demers a, avec un formidable talent et une émotion à fleur de peau, restitué sur le canevas l’essence d’autant de personnages tirés de la dramaturgie franco-ontarienne contemporaine. {…} Un projet ambitieux exécuté avec brio. […] une charge émotive qui vient nous troubler et nous éblouir tout à la fois […] une exposition à voir et à revoir.

France Pilon, Le Droit, Ottawa,  le 18-19 septembre, 2004

L’immense talent de Suzon Demers, la passion qui la fait déborder des cadres, contribuent à créer un climat de rêve, d’évasion, voire d’absolution et de rédemption. 

Paul-François Sylvestre, L’Express, Toronto, semaine du 14 au 20 décembre, 2004